Un Cours à Part : Le Blog

Ecrire permet-il de mieux apprendre?

On entend très souvent que pour apprendre, il est nécessaire de prendre des notes et de faire soit même ses fiches de révision. Cela est-il vraiment le cas? Est-il utile d’écrire pour apprendre ?

Taper à l’ordinateur c’est super…

Pour certains, la question ne se pose pas. Ainsi, il existe des écoles aux Etats-Unis qui ont arrêté l’enseignement de l’écriture manuscrite pour lui préférer l’apprentissage de l’écriture au clavier (source : http://www.liberation.fr/planete/2013/09/24/etats-unis-l-ecriture-sur-la-touche_934379). Mais est-ce dommageable ?

Il est indéniable que travailler sur un ordinateur présente d’innombrables avantages. La prise de note semble simple et efficace, la forme toujours propre (pas de rature, on peut déplacer facilement les paragraphes, etc.). Ainsi, l’ordinateur permet la réalisation simple d’exposé ou de recherche, ce qui d’un point de vue purement organisationnel peut faire gagner un temps très précieux. De plus, assimiler l’écriture sur un clavier se fait bien plus aisément que l’écriture manuscrite. Et je ne parle pas de la vitesse d’écriture.

…mais ça limite l’apprentissage

Malgré toutes ces qualités, la prise de notes à travers le clavier d’un ordinateur n’est pas si salutaire que l’on pourrait croire. En effet, les personnes usant de ce moyen pour prendre des notes vont faire face à certaines contraintes concernant l’apprentissage.

Lors de la saisie sur clavier, nous avons tendance à nous focaliser sur la prise de note afin de saisir le maximum d’information (pas nécessairement la plus utile) et non sur le sens réel des paroles de l’orateur. Suivre le rythme peut donc être plus difficile ce qui entraine souvent l’absence d’analyse des propos. Il faut taper vite pour ne pas manquer un mot !

De plus, la limite du nombre de touches d’un clavier oblige généralement à taper un mot en entier, ce qui ralenti la prise de note et pousse à s’intéresser un peu trop à la forme, détournant d’autant l’attention du sens.

L’utilisation de l’ordinateur est donc à double tranchant.

Le stylo meilleur que le clavier

En rédigeant soi-même ses notes, à l’aide d’un stylo, nous supprimons ces contraintes. L’écriture manuscrite, nous permet de nous attacher bien plus vite au concept des mots que nous utilisons car nous ne prenons pas nécessairement attention à leur forme. Cela revient à effectuer une synthèse de ce que nous entendons car nous recherchons à comprendre le sens pour pouvoir le retranscrire de façon la plus simple et concise qui soit. C’est donc un premier travail fait dans l’apprentissage.

Il faut aussi prendre en compte un autre facteur important : les mouvements forgent nos représentations cognitives. Or l’utilisation des nouvelles technologies réduisent ses mouvements. Alors que l’on bouge la main pour écrire une lettre puis un mot, via l’informatique, nous nous contentons de taper sur les touches du clavier.

JEAN-LUC VELAY, chargé de recherches au CNRS à l’Institut des neurosciences physiologiques et cognitives à Marseille, explique que lorsque l’on écrit à la main (manuscrit donc), plusieurs zones de notre cerveau sont actives. Pour un droitier par exemple, Il y a la zone du langage située dans le cerveau gauche qui est utilisé mais aussi les zones liées aux mouvements. Cette personne montre que ces zones du mouvement, actives lors de l’écriture, le sont aussi lors de la lecture. Ainsi, cette zone, sollicité à la fois pour la lecture et l’écriture, prouve que l’écriture manuscrite permet de se rappeler, d’une certaine façon, de la manière dont ont été prises les notes et de s’en rappeler plus aisément.

soutien scolaire, développement personnel

A lire également

  • 4 bonnes raisons de donner des cours particuliers

    Vous hésitez à donner des cours particuliers? Vous avez des connaissances avancées dans certaines disciplines comme les langues, les sciences ou les arts? Nombreux sont ceux qui souhaitent apprendre ce que vous savez. Afin de vous aider à prendre une décision, voici quelques bonnes raisons de donner des cours particuliers.

  • 8 faux stéréotypes sur les cours particuliers

    Je me promenais sur les différents blogs concernant le soutien scolaire quand je suis tombé sur un article qui dénigre les cours particuliers à coups de stéréotype. N’étant d’accord avec aucun de points abordés par cet article, je vous propose, en réponse, ma vision des cours particuliers.

Commenter l'article

Vous avez déjà un compte?

Connectez-vous

Pas encore inscrit?

Inscrivez-vous gratuitement

Commentaires

Aucun Commentaire